O Samba Do Crioulo Doido

Luiz de Abreu / Calixto Neto

© Gil Grossi

Luiz de Abreu fait de la danse le moyen d’une déconstruction des identités racisées. En faisant rejouer à Calixto Neto les stéréotypes liés à la représentation du corps noir, profondément ancrés au Brésil, où il est pris en étau entre exotisme et érotisme, le chorégraphe retourne le cliché contre lui-même pour mieux en moquer les inconscients racistes. Dans ce solo radical, il déploie un langage chorégraphique singulier par le biais duquel il recentre la question de l’identité dans la matérialité même du corps.

La violence de son écriture apparaît alors à la mesure de l’urgence d’aborder la question décoloniale, l’héritage de l’esclavage et les rapports de domination contemporains. Portée par un humour transgressif, la pièce forme une critique sans détour de la condition subalterne à laquelle les Noirs sont assignés. De jeux péniens en gestes de détournement du drapeau national, il s’agit de penser ici la danse comme l’instrument d’une libération physique aux effets émancipateurs, un cri par lequel s’organise le passage du corps-objet au corps-sujet. Dans cette nouvelle version du solo, Luiz de Abreu et Calixto Neto ont travaillé à la construction d’un langage de transmission. Ils ont développé, à travers l’oralité, des procédures méthodologiques de transmission et de production de savoirs d’un corps noir à un autre corps noir.


Luiz de Abreu

Né à Minas Gerais, Luiz Augusto Barbose (dit Luiz de Abreu) découvre la danse dans les années 1960 à travers les rituels de la religion afro-brésilienne umbanda. Le chorégraphe-interprète est diplômé de l’école de danse contemporaine Angel Vianna de Rio de Janeiro, et titulaire d’une maîtrise de l’université d’Uberlândia de Minas Gerais. Essentiellement tourné vers l’exploration des stéréotypes liés au corps noir, son travail a été montré en France, en Allemagne, au Portugal, en Croatie, à Cuba, en Espagne et au Brésil, où il vit et travaille. Sa pièce O Samba do Crioulo Doido fait partie de la collection de vidéodanse du Centre Pompidou.

Calixto Neto

Formé au théâtre à l’université Fédérale de Pernambuco, puis à la danse au sein du Groupe Expérimental de Danse de Recife, le chorégraphe brésilien Calixto Neto a suivi le cursus du Master Exerce du CCN de Montpellier. Entre 2013 et 2015, il y crée le solo petites explosions ainsi que le duo Pipoca, en collaboration avec Bruno Freire. Membre de la compagnie de Lia Rodrigues entre 2007 et 2013, il est également interprète pour Claudio Bernardo, Volmir Cordeiro, Gerard & Kelly et Mette Ingvartsen.


Salle des fêtes du Grand Parc
Mardi 18.01

20h30

Danse
25 minutes
Brésil / France (Paris)

En partenariat avec la Salle des fêtes du Grand Parc
LogoSDFQuadri


Distribution

Conception, direction, chorégraphie, scénographie, costumes, production : Luiz de Abreu
Interprète : Calixto Neto
Collaboration artistique : Jackeline Elesbão, Pedro Ivo Santos, Fabrícia Martins
Création lumière : Luiz de Abreu, Alessandra Domingues
Régisseur général : Emmanuel Gary
Bande son : Luiz de Abreu,Teo Ponciano
Assistant de production : Michael Summers

Production et soutiens

Production déléguée : CND Centre national de la danse.
Coproductions : Centre Chorégraphique National d’Orléans, Charleroi Danse, Teatro Municipal do Porto.
Résidences de reprise à Casa Charriot, Espaço Xisto Bahia, Casa Rosada.
O Samba do Crioulo Doido a été créée dans sa version initiale en 2004, dans le cadre du programme Rumos Itaú Cultural.


Les Marches de l'Été
17 Rue Victor Billon
33110 Le Bouscat
Suivez-nous sur :
Facebook
Instagram
Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)5 56 17 03 83